Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

billet-40--.pngA l’appel des organisations syndicales du groupe, une grève a été lancée chez SNOP pour les revendications salariales :

-          2,8% d’augmentation avec un plancher de 65 €

-          Prise en charge par l’employeur de la hausse de la complémentaire santé

A Brioude, qui est le plus gros établissement, les sections FO et CGT ont relayé l’appel et c’est là que la grève a été le plus suivie.

« Ça a commencé par 2 heures de débrayage le lundi 24 juin, puis les 2 jours suivants la grève a été quasiment totale » explique Franck RAVEL, délégué syndical. « C’est bien simple, nous n’avons pas eu besoin de faire un blocage pour empêcher les camions de partir, il n’y avait personne dans l’usine pour les charger. Il y a eu aussi une très forte mobilisation dans le s bureaux, ce qui n’est pas courant ».

C’est cette détermination qui a amené à un résultat non négligeable :

-          40 € d’augmentation pour tous (avec effets sur toutes primes alignées sur le taux horaire)

-          Prise en charge totale (part salarié et employeur) de l’augmentation de la complémentaire santé, ce qui représente 12 € nets

-          1% d’augmentation en AI pour les cadres

Ces mesures sont applicables au 1er juin avec effet rétroactif.

« Pour les jours de grève, ils sont payés à 50%. Pour le reste, il y a possibilité de poser un congé, une récup ou un RTT.

Bien sûr nous validons ces résultats. Maintenant c’est la négociation d’établissement qui s’ouvre et nous allons essayer d’obtenir une amélioration de notre prime de vacances » conclue Franck RAVEL.

Tag(s) : #Secteur privé

Partager cet article

Repost 0