Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Après le discours de Edouard PHILIPPE, c'est clair,  aucun salarié n’échappe à la fureur du gouvernement, de ceux nés en 1960, à deux ans de la retraite, à ceux nés en 2004, encore au lycée. Et même les retraités ont du souci à se faire !

Il n’y a que le MEDEF pour applaudir.

C’est la colère qui se répand de plus en plus chez les salariés du public et du privé.

Pour FO, la revendication c'est le retrait du projet de régime universel à points et le maintien de tous les régimes. C'est le préalable à toute négociation pour améliorer le système actuel.

La jonction entre les secteurs en grève devient une réalité.

La grève s’étend, à la SNCF et à la RATP bien sûr, mais également dans les raffineries, les dépôts de carburant, les centrales nucléaires, les gaziers et électriciens, les Hôpitaux, les transports (compagnies de bus), dans l’enseignement pour ne citer qu'eux.

La tempête qui s'abat sur certains départements montre l'ampleur de la grève chez les électriciens, les directions étant dans l'incapacité de dépêcher des salariés pour réparer les lignes endommagées.

La pénurie de carburant est maintenant annoncée.

Le blocage du pays est en cours!

Edouard PHILIPPE trouve que la menace sur Noël est inacceptable, il ne tient qu'à lui de retire sa loi.

Les premiers jours de la semaine qui vient vont être cruciaux.

Mardi 17 décembre nous montrerons à nouveau notre force dans tout les pays par des grèves et des manifestations massives et cela nous encouragera à poursuivre ensuite.

A nous d’aller à la rencontre des salariés dès maintenant, d’organiser les réunions, les assemblées générales -dans l’unité chaque fois que c’est possible- et de les convaincre de rejoindre la grève lundi, mardi, mercredi, jeudi…

C'est la voie pour gagner !