Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Julien LARGERON nous a quittés à l'aube de sa 77ème année, il avait été le Secrétaire Général de l’Union Départementale FO de la Haute-Loire de 1970 à 1992.

Julien-LARGERON.jpg

Issu d’une famille populaire du Puy, il avait fait ses classes à l’école laïque, « la Jules » comme il disait avec affection. Il avait toujours gardé un grand respect de ses maîtres d’écoles et il fit partie de ceux qui, dans FORCE OUVRIERE, ont milité activement pour qu’ils abandonnent l’autonomie syndicale et rejoignent la confédération en 1982 : c’est dire s’il avait été fier lorsqu’en 2005 les instituteurs FO ont conquis la première place dans son département.

 

Embauché jeune comme ouvrier des lignes aux PTT, il prend tout de suite sa carte syndicale à la CGT-FORCE OUVRIERE. Malgré les tentatives de mise en quarantaine par les militants staliniens, il tint bon dans son choix du syndicalisme libre et indépendant.

 

C’est en 1970 qu’il est élu secrétaire général de l’Union Départementale de la Haute-Loire qu’il va  s’employer à développer pendant 22 ans.

 

Citons à son actif le combat acharné qu’il mena dès 1982 pour implanter FO chez Ducellier, à Ste Florine et Vergongheon, dans une forteresse dite imprenable. Avec ténacité il s’est battu pour la préservation des emplois, multipliant les interventions et audiences auprès des pouvoirs publics, quand d’autres jouaient la politique du pire. C’est aussi grâce à lui que FORCE OUVRIERE est maintenant la première organisation chez VALEO à Sainte Florine.

 

De même, il a apporté son concours actif lors de la création en 1970 de la Fédération Nationale FO de l’Action Sociale, dont le premier secrétaire général fut un militant de la Haute-Loire.

 

Il a également été élu membre de la Commission Exécutive Confédérale de la cgt-FO jusqu’en 1996, preuve du poids qu’il sut donner à son « UD » au plan national.

 

En 1989, il fut un des artisans de l’élection de son ami Marc BLONDEL comme Secrétaire Général  de FORCE OUVRIERE.

 

Depuis sa retraite, Julien n’a pas manqué un congrès de l’Union Départementale, jusqu’au 3 décembre 2010 où il reçut une ovation debout des 300 délégués présents.

 

Tous les militants de l’Union Départementale FO présentent à Monique son épouse et à ses enfants et petits enfants toutes ses condoléances les plus attristées.

Tag(s) : #Vie de l'Union Départementale

Partager cet article

Repost 0