Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

vincent-peillon-copie-2.jpgSur 72 votants au Conseil Supérieur de l'Education, le projet PEILLON - JULLIARD (*) recueille en tout et pour tout 5 voix .

Aucune organisation syndicale n'a voté pour, et FORCE OUVRIERE A VOTE CONTRE !

Alors les projets ministériels, ça suffit !

RETRAIT du projet de décret sur les rythmes scolaire

RETRAIT du projet de loi PEILLON de l'école du socle à minima

Pas touche à nos garanties statutaires

Augmentez les salaires, pas les horaires !

Rarement un ministre n'aura aussi mal menti que monsieur PEILLON flanqué de son ami Bruno JULLIARD !

Selon M.PEILLON, les enfants sont soit disant fatigués par des journées de classes trop longues. En vertu de quoi M.PEILLON décide de réduire la durée de la journée scolaire ... en maintenant les élèves aussi longtemps qu'avant dans les écoles et leur rajoutant en plus un jour de classe supplémentaire. Disons le clairement : c'est de la fumisterie intellectuelle.

Par contre pour les enseignants du 1er degré, la journée de travail serait aussi longue, voire plus longue qu'avant car il y aurait interdiction de prendre des élèves entre 12 h et 13 h 30.

Et en plus le mercredi matin serait systématiquement travaillé et le mercredi aprés midi utilisé pour organiser les multiples réunions aussi nombreuses qu'inutiles.

Le projet de modification des rythmes scolaires, c'est avant tout le projet de l'allongement du temps de présence des enseignants dans les écoles le mercredi... et les autres jours !

Et cela, sans aucune augmentation des salaires, traitements et indemnités

De surcroît, les enseignants se trouveraient placés sous la coupe des mairies qui décideraient du projet éducatif territorial. Ce seraient les élus qui deviendraient les patrons des enseignants

Le projet de modification des rythmes scolaires vise à placer les enseignants sous la tutelle des élus locaux

 

Alors, de deux choses l'une,

- soit M.PEILLON comprend enfin que la masse du pays, la masse des enseignants rejette ses projets et il les retire 

- soit M.PEILLON persiste dans sa déclaration de guerre à l'école publique et aux enseignants. Dans ce cas là il portera l'entière responsabilité de ce qui va se passer dans les semaines à venir

Dès aujourd'hui la Fédération de l'enseignement FORCE OUVRIERE propose à tous les collègues, à tous les syndicats de manifester dans les jours qui viennent pour exiger le retrait des projets PEILLON - JULLIARD

 

220px-Bernard_Thibault_2006-03-07_n1.jpg(*) Bruno JULLIARD-LANDAU (à gauche sur l'image) est entré au Cabinet de Vincent PEILLON "pour s'occuper des concertations – en particulier des relations avec les syndicats – dans le cadre de la loi d’orientation prévue à l’automne 2012" selon ses propres dires. Il a piloté directement la concertation sur les rythmes scolaires : belle réussite puisqu'aucun syndicat (ycompris l'UNEF dont il fût Président) n'a voté pour le projet de décret... NDLR

 

A lire également, la déclaration de la Fédération nationale FO sur les rythmes scolaires 

Tag(s) : #Service Public

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :