Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CONS DEP 2012 oct2Sous la présidence de Patrick PRIVAT, Secrétaire Confédéral FORCE OUVRIERE, 150 représentants des syndicats FORCE OUVRIERE du département du privé et du public  se sont réunis en conseil départemental à St Paulien le 9 octobre 2012.

Ils approuvent sans réserve la résolution et les revendications adoptées lors du dernier Comité Confédéral National des 27 et 28 septembre 2012 qui correspondent à l’attente des salariés du département.

Une grande inquiétude se manifeste quant à la situation économique générale. Le nombre des chômeurs a passé la barre des 3 millions en France ; en Haute-Loire il est passé de 7627 à 8448, soit une progression de 11% ! Les liquidations d’entreprises se multiplient : FIMA, FONTANILLE, LEJABY, BILTUBE… Les plans de licenciements se succèdent, le chômage partiel se développe. La présence des services publics au plus près des citoyens est attaquée: coupes budgétaires, fermetures, réorganisations, suppressions d’emplois abandons de mission…

Cette récession a une origine : c’est la soumission des gouvernements successifs au dogme de la « réduction des déficits publics ».  Avec la confédération FO, le conseil départemental combat cette « dictature de la dette » imposée par la troïka (UE, FMI, BCE) pour réduire un endettement public dont les salariés ne sont pas responsables. 

Il confirme son opposition au traité européen TSCG qui institue la règle d’or et à la loi organique qui en découle. Il décide d’organiser une campagne de diffusion massive du tract confédéral « Non à l’escalade dans l’austérité budgétaire, non à la ratification du nouveau traité européen. »

Appliquant par avance ce traité, les premières mesures prises ou annoncées par le gouvernement prolongent l’austérité pour les salariés : pas de coup de pouce au SMIC et maintien du gel du point d’indice des fonctionnaires, projet de transfert des cotisations employeur d’allocations familiales vers la CSG,  poursuite des réductions d’effectifs dans les services publics, départ anticipé à 60 ans réservé à quelques salariés...

Avec la confédération FO, le Conseil Départemental affirme qu’il n’y a pas de fatalité à la récession, qu’une politique de relance économique passe par le pouvoir d’achat : plus de salaire, c’est plus de consommation donc plus d’emplois.

Le Conseil Départemental décide de continuer à faire connaître et partager aux salariés les revendications prioritaires de FORCE OUVRIERE :

-          augmentation des salaires avec 200 € de plus sur le SMIC et le minimum fonction publique, une prime de transports de 400 € minimum pour tous

-          arrêt des licenciements, des suppressions d’emplois, de la RGPP

-          mise en place d’une véritable politique industrielle avec nationalisation quand la situation l’exige

-          abrogation de la loi Fillion sur les retraites, retour aux 60 ans pour tous, pas l’allongement de la durée de cotisation pour revenir aux 37,5 ans et remise en place des préretraites

-          pas touche aux conventions collectives et aux statuts

Le Conseil Départemental appuie toutes les actions engagées par les syndicats FO pour leurs revendications et appuie notamment la grève lancée par FO le 15 octobre dans l’hospitalisation privée à but non lucratif pour le maintien de la convention collective de 1951. Il se félicite de ce qu’en Haute-Loire, comme nombre de départements et établissements, le mot d’ordre de grève de FO ait été repris par toutes les organisations syndicales.

Il salue le combat des travailleurs grecs, espagnols, portugais, italiens … qui luttent et résistent contre la dictature de la troïka et les mesures d’austérité qui conduisent les peuples à la ruine et à la misère.

Il affirme que les travailleurs en France vont être confrontés très rapidement à la nécessité de s’organiser et résister pour combattre ces mêmes mesures d’austérité.

Les syndicats FO de Haute-Loire se tiennent prêts à répondre aux initiatives décidées par la Commission exécutive et le Bureau confédéral pour les semaines et mois à venir, mandatés pour, dans les meilleurs délais, organiser un rassemblement de ses militants et mettre en œuvre toute action nécessaire, y compris la grève interprofessionnelle afin de contrer l’austérité et la remise en cause des droits sociaux et des salariés.

Le Conseil Départemental se réjouit du développement de FO dans le département et de sa progression lors des élections dans la Fonction Publique de l’Etat et Hospitalière, à l’Hôpital Sainte Marie, chez Aubrilam et Deville Rectification…

Il décide de se mobiliser pour assurer le succès de FORCE OUVRIERE lors du vote de représentativité dans les entreprises de moins de 11 salariés dit « élections TPE » comme pour les élections aux chambres d’agriculture.

Le Conseil Départemental FO appelle tous les salariés à adhérer à FORCE OUVRIERE afin de mener le combat collectif pour défendre leurs droits. 

Déclaration adoptée à l'unanimité

 

Pour lire la revue de presse cliquez ici

 

Pour visionner les photos, cliquez  ici

Tag(s) : #Vie de l'Union Départementale

Partager cet article

Repost 0