Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Greve-IP-Espaly-copie-1.jpgLes Papèteries d’Espaly, avec 149 salariés, est une vieille entreprise du Puy. Depuis plusieurs années maintenant  elle fait partie du groupe International Paper, numéro un mondial dans le papier-carton, avec des implantations dans le monde entier.

Dans les bâtiments d’Espaly, le service Créaprint, avec une vingtaine de salariés crée des clichés pour l’impression graphique sur carton, mais aussi sur plastique. Si son client principal est International Paper, elle a aussi pour clients des groupes du plastique de la région.

C’est dans ce service que la direction envisage de supprimer 5 emplois, alors même qu’elle annonce qu’elle va acheter une nouvelle machine. Et bien sûr, elle tente le passage en force en cherchant à éviter de répondre à toutes les questions des représentants du  personnel. C’est pour cela que déjà le CHS-CT a refusé de donner un avis, ce qui permet de retarder la procédure.

Dans le même temps, l’heure est à la construction du rapport de forces. Dans un premier temps, les organisations syndicales des « Papèt’ », FO et CGT, ont lancé une pétition pour s’opposer au projet de licenciement chez Créaprint. « Ces licenciements vont mettre en péril un service dans un premier temps et l’ensemble des papèteries par la suite » affirme la pétition, estimant que « pour préserver l’emploi, il faut préserver une production régionale diversifiée et assurer des services de proximité dans nos bureaux ».

« Nous allons avoir une rencontre avec la direction jeudi 3O mai» explique Marc DAUBORD, Délégué syndical FO « nous allons bien voir si le projet est maintenu ou si nos arguments sont pris en compte. Si ce n’est pas le cas, attention. La pétition ce n’est qu’une mise en jambes, ensuite ça risque de monter dans les tours. »

Tag(s) : #Secteur privé

Partager cet article

Repost 0