Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le 23 janvier, la FNEC-FP FO et ses syndicats appelle, comme dans toute la France, les personnels de l'Education Nationale à se rassembler devant la Préfecture. C'est ce jour là que le Conseil des Ministres examine le projet de loi d'orientation comme le décret sur les rythmes scolaires. Pour FO, la position est claire : Abandon des projets !

Vous trouverez ci-dessous le texte de l'appel départemental à ce rassemblement

FO roue épi

Fédération Nationale de l'Enseignement, de la Culture et de la Formation Professionnelle FORCE OUVRIERE

Section Départementale de la Haute-Loire


 APPEL DE LA FNEC-FP-FO de Haute Loire                                              

-        POUR le retrait du projet de loi PEILLON d’orientation et de refondation de l’Ecole de la République,

-        POUR l’abandon du projet de décret sur les rythmes scolaires.

 

TOUS AU RASSEMBLEMENT A LA PREFECTURE

MERCREDI 23 JANVIER

14 h 30 – LE PUY

 

Le ministre présente son projet de loi d’orientation et de refondation de l’école de la république au conseil des ministres le 23 janvier 2013.

Le ministre doit y renoncer :

- le conseil supérieur de l’éducation du 8 janvier a rejeté le texte du ministre sur le décret imposant aux professeurs des écoles une demi-journée de travail supplémentaire

- le 8 janvier, le CNESER (enseignement supérieur) a rejeté la loi sur la refondation de l’école

- le 11 janvier, le CTM a rejeté le décret sur les rythmes scolaires : Force Ouvrière, la CGT, la FSU, Sud ont voté contre.

- l’Association des Maires de France qui avait pourtant voté pour le projet dans un premier temps, vient d’obtenir le report de l’examen du projet de décret sur les rythmes scolaires.

 

Le Ministre n’a pas une seule voix des organisations syndicales sur la mise en œuvre de sa loi.

 

Le projet de loi PEILLON, c’est : 

-        La mise en place de l’école du socle de compétences 1er et 2ème degré avec possibilité d’affectation via les échanges de service les professeurs du 2ème degré dans le 1er degré et vice versa, comme le démontrent les premières expérimentations.

-        Le transfert de l’orientation professionnelle et de la formation professionnelle aux Régions, la disparition des professeurs de lycée professionnel fonctionnaires d’Etat.

-        Dans tous les cas, des menaces directes contre le statut des personnels ?

 

Le projet de décret PEILLON - JULLIARD sur les rythmes scolaires, c’est :

-        Un allongement du temps de présence dans l’école des enseignants et des élèves avec l’introduction des cours le mercredi matin.

-        L’introduction du travail des enseignants le mercredi après midi avec la tenue des animations pédagogiques

-        Les enseignants placés sous la tutelle des municipalités à travers les Projets Educatifs Territoriaux, donc une attaque contre les statuts des personnels et contre l’Ecole Républicaine.

 

Le ministre est désavoué. Ses projets doivent être abandonnés !

Ils ne doivent pas être présentés au conseil des ministres du 23 janvier !

 

TOUS AU RASSEMBLEMENT !

 

La FNEC FP FO 43 s’est adressée aux autres organisations syndicales ; elles n’ont pas souhaité s’associer à cet appel.

Tag(s) : #Service Public

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :