Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Greve-SPP-Le-puy-copie-3.JPGMardi 4 février 2014 les sapeurs pompiers professionnels de la Haute-Loire ont décidé de la grève, à l'appel de leurs syndicats, SNSPP-PATS FO et la CGT territoriaux.

L'objet du litige porte sur les modalités de mise en place de la réforme de la filière dans le département.

Cette réforme, faite nationalement, a des conséquences négatives sur les carrières des soldats du feu. En effet, nombre d'entre eux ont effectué des formations qualifiantes et sont titulaires d'unités de valeur qui leur permettent actuellement d'accéder à des grades supérieurs, ce qui ne sera plus le cas avec la nouvelle filière.

Les collectivités ont une période transitoire (jusqu'en 2019) pour mettre en place la réforme. Les syndicats réclament donc d'ici là la nomination intégrale de tous les sapeurs pompiers au grade auquel ils pourraient prétendre sur les règles actuelles. Si ce n’est pas fait, toutes les unités de valeur seront perdues pour les agents, ce qui entraînera une perte de rémunération (primes de responsabilité) et le blocage de l’accès au grade supérieur.

Pourtant les responsables du SDIS de Haute Loire répondent qu'il n'y aura aucune promotion pour les catégories C (hommes du rang et sous officiers) d'ici 2019!

C’est pour cela que ce mardi la grève était massive, 2 pompiers sur 3 étaient dans le mouvement, hors personnel assigné par le Préfet, pour des raisons de sécurité bien compréhensibles.

Après s’être rassemblés devant le Centre de Secours du Puy, Place de la Libération, ils se sont ensuite rendus au siège du SDIS, à Taulhac, où ils ont été reçus par le Président, Marc Boléa.

Si ce dernier a écouté les représentants syndicaux, aucune réponse positive n’a été donnée. Le Président entend en rester « au minima » de l’application de la nouvelle filière pour des raisons financières. Pourtant le Code des Collectivités Locales prévoit au maximum 1 sous officier pour 4 hommes du rang, ce qui permettrait à 72 pompiers professionnels d’être gradés. Le SDIS n’envisage quant à lui à terme que la nomination de 40 sous officiers !!!

L’argument budgétaire est d’autant plus mal compris lorsque l’on sait que pour des officiers supérieurs des avancements de grade ont été effectués ces derniers mois, avec une incidence financière conséquente.

Les sapeurs-pompiers ont donc informé de leurs revendication la population par tract en début d’après midi.

Ils maintiennent leurs revendications et n’entendent pas en rester là. Ils envisagent de nouvelles actions dans les prochaines semaines.

 

 A voir aussi la vidéo réalisée par les pompiers FO de l'Eure

 

Tag(s) : #Service Public

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :