Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

9 avr 2013 manif21Le 9 avril 2013, les Unions Départementales FO et CGT, ainsi que la FSU et Solidaires, aveint appelé à manifester pour le retrait du projet de loi qui transpose l'accord MEDEF-CFDT du 11 Janvier 2013.

Malgré la pluie battante, ce sont 300 manifestants qui se sont retrouvés place Cadelade pour manifester en direction de la préfecture.

Pour FORCE OUVRIERE, c'est Sévérine RIGOUX qui est intervenue devant la Préfecture. Une délégation des organisations syndicales a ensuite été reçue par les autorités, avec, pour l'Union Départementale Joseph DELEAGE, Patrick BORGEAIS et Séverine RIGOUX.

Voici l'intervention faite par FORCE OUVRIERE:

Mes chers camarades,

L’Union Départementale FORCE OUVRIERE se félicite qu’à nouveau nous soyons rassemblés, avec les camarades de la CGT, de la FSU et de Solidaires, pour nous opposer à la loi de flexibilité et de licenciement.

Cette loi transpose, presque mot pour mot, l’accord national interprofessionnel qui a été signé par le MEDEF, la CGPME et l’UPA côté patronal, la CFDT, la CFTC et la CGC, côté syndicats de salariés.

Et bien, nous n’avons pas peur des mots : nous exigeons son retrait !

Nous refusons de laisser aux patrons dans les entreprises tous pouvoirs pour baisser les salaires, augmenter les horaires, muter autoritairement.

Nous refusons que les délégués syndicaux aient un pistolet sur la tempe pour signer des accords au rabais avec un chantage permanent aux licenciements.

Nous refusons que les licenciements soient facilités et accélérés .

Nous refusons que devant les juges les salariés aient moins de moyens de se défendre.

Il a fallu des décennies de combat ouvrier pour bâtir le code du travail, pour bâtir des garanties collectives.

Et alors que le nombre des chômeurs explose ils ont osé signer cette accord, et les députés osent en faire une loi ! Une loi qui tire un trait sur des années et années de lutte !

Et bien une telle loi, elle doit être retirée !

Chaque jour, on apprend qu’il y a de l’argent caché dans les paradis fiscaux, mais à nous, on veut nous faire avaler une potion amère, celle de la rigueur, celle de l’austérité !

Alors que même l’INSEE reconnaît nos pertes de pouvoir d’achat, le gouvernement veut mettre un tour  de vis de plus sur nos retraites et sur les allocations familiales.

Et bien aujourd’hui, nous affirmons ensemble qu’il faut nous opposer à cette politique d’austérité ,

cette politique qui favorise les licenciements

cette politique qui comprime nos salaires

cette politique qui veut à nouveau s’en prendre à nos retraites

Nous sommes unis aujourd’hui, nous resterons unis demain.

Puisque le gouvernement fait la sourde oreille à nos revendications, un peu plus tôt, un peu plus tard, il faudra bien que nous les imposions, par la grève interprofessionnelle.

Aujourd’hui, 9 avril, nous prenons date !

 

Pour visualiser l'album de photos, cliquez ici.

Tag(s) : #Vie de l'Union Départementale

Partager cet article

Repost 0