Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pascal Ligonesche Philippe Chaumayrac

Depuis janvier 2012, FO a implanté une section syndicale chez JM PLAST à Beauzac. C'est une entreprise de 70 salariés, elle fabrique des sacs poubelles pour la grande distribution. Elle est rattachée au groupe SPHERE leader Européen de l'emballage.

L'un des premiers litiges que la section a réglé, au bout d'un an d'effort, est celui du décompte de la maladie pour le paiement des heures supplémentaires en fin d'année.

L'annualisation s'applique chez JM Plast et lorsqu'il y avait des heures supplémentaires payées en fin d'année, en cas d'absence maladie l'employeur refusait de les décompter dans la durée annuelle du travail. SI bien que certains salariés qui avaient été malades se retrouvaient avec des heures supplémentaires qui n'étaient ni payées, ni majorées en fin année  !

Après avoir pris conseil à l'Union Départementale FO et s'être assurés que ce procédé était illégal, les délégués FO ont réclamé l'application du droit, y compris en mettant sous le nez de l'employeur les jurisprudences. Refusant l'évidence, l'employeur a essayé de monter le personnel contre FO  au cours de "réunions d'information" où le personnel était invité.

Bien qu'ils ne soient pas invités, les délégués du personnel se sont présentés pour écouter et expliquer leur position. A la première réunion "nous avons été flingués" explique le représentant de la section syndicale, Pascal Ligonesche, "mais lors de la réunion avec le poste suivant, le ton avait changé, l'employeur savait qu'il avait tort."

Malgré cela , le paiement n'a toujours pas été fait : des heures de discussions et de mauvaise foi pour rien!

Alors c'est l'inspection du travail, saisie par les militants FO, qui a pris la relève avec les mêmes difficultés.

Sans doute la peur de sanction prévues au code du travail a-t-elle fait que l'employeur a finalement réglé leur dû à chaque salarié.

"50000€ en montant global, sur les 3 années concernées, c'est une belle victoire ! Certains salariés ont eu jusqu'à 3000€ de rattrapage" dit Philippe Chaumayrac, représentant du personnel FO. "Il reste à régler le problème de la non imposition de ces heures puisque la direction s'est permise une petite  vengeance  en appliquant la nouvelle législation sur les heures supplémentaires."

C'est un premier résultat pour FO chez JM PLAST. Le capital de confiance acquis sera important pour la suite puisque la direction parle maintenant l'imposer le travail en continu pour ne plus payer d'heures supplémentaires. Encore du pain sur la planche pour FO.

Tag(s) : #Secteur privé

Partager cet article

Repost 0