Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

vue-de-l-h-pital-de-langeac_699068.jpegDepuis 2011 un projet est en discussion à l’initiative des Agences Régionales de Santé, lla création d’une « communauté hospitalière de territoire » entre 6 hôpitaux : Emile Roux au Puy, Brioude, Langeac, Yssingeaux, Craponne et Langogne. Au prétexte de « mise en commun de moyens hospitaliers », il s’agit en fait de mettre sous la tutelle du Centre Hospitalier du Puy tous les autres établissements de santé, ce qui les fragilisera.

Dans cette CHT, il y aura un directoire, un conseil de surveillance, une commission médicale d’établissement, un comité technique d’établissement,  une commission de soin infirmier, à l’identique de ce qui existe dans chaque établissement. Il s’agit en fait d’un « super hôpital » interdépartemental. Une fois de plus, il faudrait réaliser des économies sur le dos des patients et des personnels.

De plus, le problème de mobilité forcée des agents est posé, ce qui est écrit noir sur  blanc dans la convention « organiser les interventions communes de professionnels médicaux et non médicaux ainsi que de l’encadrement dans l’un ou l’autre des établissements ».

Derrière ce projet, il y a une stratégie : transformer les hôpitaux locaux d’Yssingeaux, Craponne, Langeac. Les lits de médecine existants seront diminués par le transfert de lits de soins de suite et réadaptation (SSR). Avec la nouvelle tarification à l’acte, cela diminuera mathématiquement les budgets. « Par exemple », explique Marie Christine ECHAUBARD, secrétaire départementale FO Santé : « aujourd’hui une personne âgée hospitalisée à Emile Roux, part ensuite sur un lit de médecine à Langeac pour une durée en 8 et 15 jours. Les choses ne vont pas changer, sauf que cette personne serait maintenant sur un lit de SSR, ce qui veut dire, moins de budget, donc moins de personnel, donc une qualité des soins amoindrie ».

Autre point de discorde, l’avenir du Centre Hospitalier de Brioude. Le projet est de transformer le service chirurgie pour se limiter uniquement à  l’ambulatoire (acte à la journée). C’est la mort à court terme du service mais aussi des urgences. De plus tout le monde sait que cela ne conduira pas à faire venir les patients au Puy mais plutôt à orienter les malades brivadois vers les structures -publiques et  privées- d’Issoire et Clermont Ferrand.

Au Comité Technique d’Etablissement de Langeac, où un vote était organisé sur l’adhésion de l’Hôpital de Langeac à la CHT, la délégation FO s’est donc positionnée clairement  contre. Pour FO de simples conventions hospitalières avec d’autres établissements publics sur des axes précis permettraient d’assurer le développement à l’inverse du projet proposé qui crée un carcan qui étouffera vite l’hôpital.

Fermetures de lits, moindre coût, mobilité, affaiblissement des hôpitaux… Il s’agit bien à travers cette CHT de l’application de la loi Hôpital-Patient-Santé-Territoire dont le dernier Comité Confédéral National de FORCE OUVRIERE du 28 septembre 2012 a demandé à nouveau « l’arrêt complet ». Raison de plus pour s’opposer à sa mise en place en Haute-Loire.

Tag(s) : #Service Public

Partager cet article

Repost 0