Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tete de manif paris 26 novUne réunion entre organisations syndicales a eu lieu vendredi 21 février après-midi au siège de FORCE OUVRIERE. Etaient présents, outre FORCE OUVRIERE, la CGT, la FSU et Solidaires.

Vous trouverez, ci-dessous, la déclaration commune qui en est issue. La CGC apportera une réponse le 24 février. Il convient maintenant de tout mettre en œuvre pour réussir le 18 mars.

Dans le département, un tract commun a été élaboré entre les quatre organisations syndicales, il est disponible en nombre à l'Union Départementale et dans les Unions Locales.

Dans l'enseignement public en Haute-Loire un appel commun des fédérations est également publié, il appelle-outre la la grève et la manifestation du matin- à une délégation à l'inspection académique pour poser les revendications particulières.

Nous publierons régulièrement vos appels communs à la grève, envoyez les à l'Union Départementale.

Dans les jours à venir, pour FORCE OUVRIERE, sortiront quatre tracts (salaires, emploi, Sécurité sociale et service public) plus un cinquième (après le 28/02) sur le « pacte de responsabilité »

Lundi24 février, Jean Claude MAILLY secrétaire général de la confédération adressera une lettre au Premier Ministre l’informant de la décision de FORCE OUVRIERE d’appeler les salariés du public et du privé à la grève le 18 mars.

 

Déclaration des organisations syndicales

CGT, FO, FSU, Solidaires

 

 

Les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires se sont rencontrées le 21 février 2014.

Face à la situation sociale vécue par les salariés du privé et du public, les privés d’emploi et les retraités de notre pays, elles décident de faire du 18 mars une journée interprofessionnelle de mobilisation massive. Elles les appellent à prendre toute leur place dans cette journée d’action tant sur leur lieu de travail que dans les territoires.

Elles invitent à rechercher l’unité d’action la plus large pour exiger des mesures urgentes en faveur des salaires, de l’emploi, de la protection sociale et du service public.

La stagnation du SMIC et le gel du point d’indice des fonctionnaires sont intolérables et handicapent gravement la relance économique. L’augmentation des salaires dans le public comme dans le privé est donc une priorité.

Les entreprises reçoivent plus de 172 milliards d’aides publiques sous la forme d’allègements ou d’exonérations fiscales et sociales, sans aucune conditionnalité ni évaluation de l’efficacité de ces aides en matière d’emploi et d’investissements et sans contrôle. L’ensemble de ces aides doit être remis à plat et évalué économiquement et socialement. 

La relance de l’emploi passe par un plan socialement utile, d’investissements industriels, de sécurisation de l’emploi pour les salariés, de création d’emplois de qualité, de relance du pouvoir d’achat et de développement des services publics.

Nos organisations considèrent que les annonces liées au pacte de responsabilité, et en particulier les 50 milliards d’euros d’économies programmées, répondent d’une logique inacceptable d’austérité et attaquent inévitablement le financement des services publics, de la protection sociale et de la solidarité nationale alors que les besoins sociaux augmentent.

Nos organisations réaffirment que la protection sociale est un droit universel. Celle-ci est partie intégrante du salaire socialisé. Supprimer la cotisation des entreprises à la branche famille conduit de fait à le diminuer. Elles s’opposent au transfert du financement de la branche famille des entreprises vers la fiscalité des ménages (y compris par la fiscalité locale). Elles réaffirment leur attachement aux droits familiaux financés par la branche famille de la sécurité sociale. C’est un des éléments qui concourt à l’égalité entre les femmes et les hommes en favorisant l’accès au travail des femmes.

Les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires appellent l’ensemble des salariés, chômeurs et retraités à se mobiliser et à participer massivement aux actions interprofessionnelles de manifestations, rassemblements et grève du 18 mars.

 

 

Paris, le 21 février 2014

Tag(s) : #Vie de l'Union Départementale

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :