Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

photo20131015_143042.jpgMardi 15 octobre, à une courte majorité, les députés ont voté la loi Ayrault qui allonge à 43 ans la durée de cotisation.

15000 militants se sont rassemblés face à l'Assemblée Nationale contre ce vote antisocial.

Cette initiative, prise par le Comité Confédéral National de FORCE OUVRIERE avait été rejointe en Ile de France par la CGT, la FSU et Solidaires.

Il y avait 8000 militants FO dont une forte délégation de militants FO de la Haute Loire. Ils étaient mobilisés et déterminés pour exiger le retrait du projet gouvernemental et son rejet par les députés.

De nombreuses autres initiatives et actions avaient lieu dans toute la France. L'Union départementale FO de la Haute-Loire était d'ailleurs à l'initiative  de la manifestation du Puy en Velay, avec la CGT, FSU et Solidaires qui malgré la pluie battante a réuni 500 manifestants.

À Paris, les secrétaires généraux des quatre organisations ont pris la parole pour développer leurs analyses et revendications.

Jean-Claude Mailly, notamment, a expliqué pour FO que « retarder l’âge de départ en retraite, c’est abolir l’histoire sociale, c’est renoncer au progrès social, c’est faire supporter aux salariés les turpitudes du capitalisme ».

C’est donc naturellement qu’il a conclu son intervention  en dénonçant « le recul de l’âge de départ en retraite et l’enfermement de la retraite dans les rails de l’austérité économique et budgétaire », et en affirmant très clairement que « FORCE OUVRIÈRE refuse, rejette et combat le projet de loi du gouvernement ». 

Oui, le projet de loi est inacceptable, c'est pourquoi nous en exigeons le retrait : sans état d’âme et avec détermination.

Le vote du projet de loi à l’Assemblée nationale par une majorité de députés va donc à contre-courant du rejet grandissant par les travailleurs des décisions ou des projets gouvernementaux sur tous les sujets: emploi, salaires, pouvoir d'achat, services publics...

Le 15 octobre est une étape de plus dans la construction de l'unité d'action et de l'amplification de la mobilisation pour faire reculer le gouvernement. Le combat mené avec la CGT, la FSU ou Solidaires creuse chaque jour un peu plus le fossé avec la CFDT, la CFTC ou l’UNSA qui apportent leur soutien au gouvernement, et qui se sont félicités du vote des députés.

"Ce n'est pas parce que le texte est voté qu'on l'avale" a déclaré Jean Claude Mailly à la presse, indiquant que la mobilisation du 15 octobre "n'était pas un baroud d'honneur".

Le congrès de l'Union Départementale FO le 8 novembre sera l'occasion pour les syndicats FORCE OUVRIERE de la Haute-Loire de débattre entre eux des moyens à mettre en œuvre pour contrer la politique d'austérité gouvernementale.

DSC02423.JPG

Tag(s) : #Vie de l'Union Départementale

Partager cet article

Repost 0