Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rassemblement le 7 octobre à l'Inspection Académique pour l'annulation de toutes les suppressions de classes et pour toutes les ouvertures nécessaires

Le bureau de l’Union Départementale FO de la Haute-Loire s’est réuni le Lundi 28 septembre 2020 aux lendemains du Comité Confédéral National de la CGT-FORCE OUVRIERE. Ce « parlement » de l’organisation syndicale a réuni les représentants de toutes les Unions Départementales et Fédérations FO pendant 2 jours pour débattre de la situation. Toutes les prises de position ont eu lieu à l’unanimité.

Le 23 septembre, le département a été placé en « alerte » alors que le nombre de décès attribués au coronavirus en Haute Loire s’élève toujours à 2 depuis le mois de juin.

Ce placement en zone rouge attribue des pouvoirs d’exception au Préfet autorisés par la « loi de sortie de l’urgence sanitaire » promulguée le 9 juillet.

Le bureau partage pleinement le communiqué adopté par le CCN sur ce sujet : «  Présentées comme répondant à des impératifs fondés sur l’expertise scientifique en vue de protéger la santé de la population, elles n’en constituent pas moins des restrictions graves aux libertés individuelles et collectives, notamment en matière syndicale, que nous condamnons car entravant le droit de réunion et de manifestation. Nous revendiquons le rétablissement de ces libertés dans le cadre du respect des gestes barrières. »

Le bureau apporte son soutien à l’action revendicative des syndicats dans le département. Cette action est légitime face aux agressions patronales et gouvernementales.

Chaque jour sont annoncés des nouveaux plans de suppressions d’emploi, les attaques contre les services publics se poursuivent, les ordonnances du 25 mars 2020 s’attaquent aux droits aux congés et RTT et facilitent les licenciements, le plan de relance paye à guichets ouverts 100 milliards d’€ aux patrons sans exiger d’engagement sur le maintien et le développement de l’emploi, un chantage à la baisse des salaires s’exerce, la réforme des retraites -comme celle de l’assurance chômage- restent à l’ordre du jour…

Face à cette avalanche, la seule réponse reste l’action collective, l’action syndicale, pour les combattre. Avec le Comité Confédéral National nous estimons que « l’heure est à la préparation urgente du rapport de force interprofessionnel. »

Dans ces conditions nous n’acceptons pas que soient entravées, voire interdites, les libertés de réunion et de manifestation. Ainsi les attaques contre nos droits seraient « sanitaires » et pas la résistance à ces attaques ?

L’union Départementale FO appelle les syndicats et sections syndicales à poursuivre leur action revendicative, à se réunir, à réunir les salariés.

Le 7 octobre, une manifestation intersyndicale à l’appel des fédérations de l’enseignement FO, CGT, FSU, UNSA et Solidaires aura lieu à l’Inspection Académique à 14h. Parents et enseignants sont appelés à se rassembler pour exiger du Recteur « pour l’annulation des suppressions de classes en Haute-Loire et pour toutes les ouvertures nécessaires. »

Pour la défense de l’enseignement public comme pour la défense du droit à manifester, nous appelons tous les syndicats, sections syndicales et militants FO à organiser une présence à ce rassemblement.

Et pour faire vivre la démocratie syndicale, elle les appelle également à participer nombreux aux conseil départemental des syndicats FORCE OUVRIERE de la Haute-Loire, le vendredi 16 octobre, à la salle Balavoine au Puy pour débattre décider des revendications et actions interprofessionnelles. Le Secrétaire Général de la confédération FORCE OUVRIERE présidera les travaux

Tag(s) : #manifestation, #enseignement

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :