Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

130 personnels rassemblés le 7 octobre devant l’inspection académique de Haute-Loire pour exiger les ouvertures de classes nécessaires.130 personnels rassemblés le 7 octobre devant l’inspection académique de Haute-Loire pour exiger les ouvertures de classes nécessaires.
130 personnels rassemblés le 7 octobre devant l’inspection académique de Haute-Loire pour exiger les ouvertures de classes nécessaires.

130 personnels étaient présents le 7 octobre devant l’inspection académique en réponse à l’appel des personnels de la cité scolaire de Brioude à se rassembler ce jour devant l’inspection académique, appel relayé par les syndicats départementaux de l’Education nationale FO, FSU, SUD, CGT, UNSA.                                             

Il y avait des personnels enseignants et AESH des collèges de Brioude, de Monistrol, d’Aurec, de Retournac, du Monastier, de Brives, de Jules Vallès et Lafayette du Puy…, des lycées S.Weil et Roche Arnaud du Puy, du lycée d’Yssingeaux, de Monistrol…, des personnels enseignants et AESH du primaire.

Ces 120 personnels étaient pour une bonne part mandatés par leurs collègues réunis en assemblée générale, en réunions d’information syndicale et porteurs de motions.

Ils ont ainsi porté la parole des personnels réunis dans leur établissement, comme ceux du collège d’Aurec, de la cité scolaire de Brioude, du collège Le Monteil de Monistrol, du lycée S.Weil du Puy…

Des professeurs des écoles, dont ceux de Bas-en Basset étaient présents et ont fait part de la même situation de sureffectifs et du refus de l’IA d’ouvrir une classe supplémentaire.

Une délégation FO, FSU, SUD, UNSA a été reçue par l’inspectrice d’académie et a défendu les dossiers (ouvertures de classes, situation des AESH).

La délégation a fait part à l’inspectrice d’académie de l’exaspération des personnels et de leur colère grandissante devant l’absence de réponse positive à leurs revendications.

L’IA n’a apporté aucune réponse, si ce n’est d’afficher le mépris de l’inspection académique et du rectorat envers les personnels :

  • Les AESH devraient être satisfaits d’être passés d’une « situation vraiment précaire » à une « stabilité triennale » avec une possibilité de CDIsation. Certes, selon l’IA, 60% du SMIC, ce n’est pas une « situation idéale » mais l’administration accepte les cumuls d’emploi des AESH !
  • A la demande d’ouverture d’une classe à Bas-en-Basset (32 élèves en CM2, 33 en janvier), l’IA répond « la règle, c’est la règle, on compte les élèves à la rentrée. Il n’y aura pas d’ouverture, ni maintenant, ni en janvier » !
  • Mais la règle académique d’un seuil d’ouverture en collèges à 30, bizarrement, n’est pas une règle qui s’applique, en Haute-Loire comme dans toute l’académie. Et nous devrions être satisfaits de l’attribution d’HSE pour le dispositif « devoirs faits » dans les collèges avec des classes à 30, 31, 32 élèves

Malgré ce cynisme affiché par l’IA, celle-ci a dû prendre acte du grand nombre de personnels rassemblés et du nombre encore plus grands de personnels qu’ils représentaient.

Nous appelons les personnels à se réunir dans leur établissement, avec leurs organisations syndicales, à définir leurs revendications et à discuter des moyens  nécessaires pour obtenir satisfaction, y compris par la grève.

Tous ensemble, nous pouvons gagner !

Tag(s) : #enseignement, #grèves et manifs

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :