Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bonna Sabla à Bas en Basset : en grève à 100% pour défendre leur emploi
Bonna Sabla à Bas en Basset : en grève à 100% pour défendre leur emploiBonna Sabla à Bas en Basset : en grève à 100% pour défendre leur emploi
Bonna Sabla à Bas en Basset : en grève à 100% pour défendre leur emploiBonna Sabla à Bas en Basset : en grève à 100% pour défendre leur emploiBonna Sabla à Bas en Basset : en grève à 100% pour défendre leur emploi

Arrivés devant leur usine dès 6h30, les salariés de chez Bonna Sabla à Bas en Basset ont décidé à 100% de la grève, reconductible ce mardi 1er octobre.

L’établissement compte 46 salariés et une dizaine d’intérimaires. Son métier c’est l’aménagement urbain en béton. C’est par exemple l’usine de Bas qui a participé à la construction de l’aménagement des lignes de tramway de Bordeaux , d’Avignon ou de Caen.

Avec 27 établissements en France, la Société Bonna Sabla s’affiche comme le leader des produits en béton préfabriqué. C’est pourtant pour des raisons de « compétitivité » qu’elle a décidé de se séparer de 5 établissements ce qui menace 250 emplois en France dont 46 en Haute-Loire !

Un plan « de sauvegarde » de l’emploi est donc en cours, avec échéance au 8 octobre. « Soit il y a un repreneur, soit tout s’arrête » résume le délégué syndical FO Eric Chabrier. « Nous voulons des réponses à nos questions. Oui ou non y a-t-il un repreneur et dans quelles conditions ? »

Les salariés sont unanimement révoltés. « On nous dit que nous ne serions pas rentables, mais Bonna Sabla est une société du groupe Consolis, lui-même propriété du fonds d’investissement Bain Capital depuis 2017 ! Ce sont des décisions pour servir ces messieurs les actionnaires. »

« Du boulot, il y en a, avec les demandes des collectivités, les grands projets comme le Grand Paris mais ils préfèrent se débarrasser de nous ! »

«  Qu’est-ce qu’on va devenir si l’usine ferme, avec tous ces jeunes au chômage, la fermeture de Cheynet à Saint Just et des boîtes du plastique qui ont des problèmes ?»

C’est donc avec détermination que les salariés sont restés groupés devant l’usine, dans une ambiance grave mais bon enfant.

D’autres initiatives d’actions ont eu lieu dans d’autres usines Bonna Sabla, si bien que la direction était obligée de faire savoir dans l’après-midi que « des réponses seraient données  dans une semaine », lors de la réunion du CSE central.

C’est donc en toute responsabilité que les salariés ont décidé de suspendre leur mouvement de grève, jusqu’à la semaine prochaine, bien décidés à en découdre à nouveau en fonction des informations qui leur seront données.

L’Union Départementale FO, présente aux côtés des grévistes, leur assure tout son soutien dans leur bataille pour sauver leur emploi !

Tag(s) : #grèves et manifs, #Secteur privé, #action syndicale, #licenciements

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :