Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

300 retraités devant la Préfecture, unis et déterminés face à la réforme Macron-Delevoye300 retraités devant la Préfecture, unis et déterminés face à la réforme Macron-Delevoye

Pour la huitième fois, les retraités étaient appelés  manifester par la quasi totalité de leurs organisations,  (hormis la CFDT) face à la baisse continue de leur pouvoir d'achat . En Haute Loire, les retraités FO, CGT, FSU et FGR et également des gilets jaunes avaient répondu présents , ils étaient près de 300.

Nouvelle raison de la colère : le projet de réforme des retraites Macron-Delevoye, ce qui a été expliqué dans la déclaration commune :

"Macron et son gouvernement essaient de nous faire croire que la réforme ne  concerne pas les retraités actuels. Faux pour au moins trois raisons :

1) Le système de retraite, devra être à l’équilibre au 1er janvier 2025, jour prévu de son  l’application. Le gouvernement dans sa logique refusera d’augmenter les recettes, puisqu’il pratique l’inverse avec les baisses et exonérations des cotisations des entreprises. Il n’aura donc qu’un seul moyen, pour arriver à cet équilibre, une nouvelle période de gel, voire de baisse des pensions.

2) L’objectif principal de la retraite à points est la maîtrise des dépenses. La part des dépenses de pension dans les richesses créées est  maintenue sous 13,8 % du PIB, alors que le nombre de retraités augmente de 150 000 par an, ce qui mathématiquement donne une plus petite part pour chacun.

3) Le rapport Delevoye préconise une revalorisation des pensions selon l’inflation : cela va créer un écart avec les salaires qui augmentent plus vite et cet écart va grossir chaque année. Actuellement, la pension moyenne est égale à 64,4 % du salaire moyen, en 2050 elle diminuerait à 50,9 %, selon le Conseil d’Orientation des Retraites.

En plus, le gouvernement fait planer des menaces sur les régimes de réversion, qui nous assurent  au moins le maintien de notre niveau de vie en cas de veuvage.

Pour rappel, les retraites ne sont pas « des prestations sociales comme les autres » mais un droit résultant de cotisations versées tout au long d’une vie professionnelle. Le gouvernement ne doit pas y toucher, d’autant plus qu’il les utilise pour faire des cadeaux aux plus aisés! "

Pour nombre de retraités présents les prochaines échéances de mobilisation seront donc naturellement celles avec les actifs au moment où se discute un appel à la grève à partir du 5 décembre, date à laquelle les syndicats unis de la RATP ont décidé d'entamer une grève illimitée.

Une délégation a été reçue en préfecture qui a présenté les revendications :

-         La revalorisation de toutes les pensions en fonction de l’évolution des salaires.

-         Un minimum de pension à hauteur du SMIC pour une carrière complète.

-         Le maintien et l’amélioration des pensions de réversion.

-         L’embauche immédiate de 40 000 personnes comme le demande le personnel des EHPAD et des soins à domicile. La prise en charge de la perte d’autonomie à 100 % par la Sécurité sociale.

Tag(s) : #retraités, #grèves et manifs

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :