Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ZÉRO LICENCIEMENT A COPIREL !
ZÉRO LICENCIEMENT A COPIREL !
ZÉRO LICENCIEMENT A COPIREL !
ZÉRO LICENCIEMENT A COPIREL !
ZÉRO LICENCIEMENT A COPIREL !
ZÉRO LICENCIEMENT A COPIREL !
ZÉRO LICENCIEMENT A COPIREL !
ZÉRO LICENCIEMENT A COPIREL !
ZÉRO LICENCIEMENT A COPIREL !
ZÉRO LICENCIEMENT A COPIREL !
ZÉRO LICENCIEMENT A COPIREL !
ZÉRO LICENCIEMENT A COPIREL !
ZÉRO LICENCIEMENT A COPIREL !
ZÉRO LICENCIEMENT A COPIREL !
ZÉRO LICENCIEMENT A COPIREL !
ZÉRO LICENCIEMENT A COPIREL !
ZÉRO LICENCIEMENT A COPIREL !
ZÉRO LICENCIEMENT A COPIREL !
ZÉRO LICENCIEMENT A COPIREL !
ZÉRO LICENCIEMENT A COPIREL !
ZÉRO LICENCIEMENT A COPIREL !
ZÉRO LICENCIEMENT A COPIREL !
ZÉRO LICENCIEMENT A COPIREL !
ZÉRO LICENCIEMENT A COPIREL !
ZÉRO LICENCIEMENT A COPIREL !
ZÉRO LICENCIEMENT A COPIREL !
ZÉRO LICENCIEMENT A COPIREL !
ZÉRO LICENCIEMENT A COPIREL !
ZÉRO LICENCIEMENT A COPIREL !
ZÉRO LICENCIEMENT A COPIREL !
ZÉRO LICENCIEMENT A COPIREL !
ZÉRO LICENCIEMENT A COPIREL !
ZÉRO LICENCIEMENT A COPIREL !
ZÉRO LICENCIEMENT A COPIREL !
ZÉRO LICENCIEMENT A COPIREL !
ZÉRO LICENCIEMENT A COPIREL !
ZÉRO LICENCIEMENT A COPIREL !
ZÉRO LICENCIEMENT A COPIREL !
ZÉRO LICENCIEMENT A COPIREL !

Assommés par l'annonce de la fermeture de leur site en Comité central d'Entreprise, les salariés de Copirel (groupe Cofel, fabricant des matelas BULTEX, MERINOS et EPEDA) manifestaient leur colère contre les 82 licenciements prévus au 28 février 2019.

 "Les gens se sentent trahis, explique Serge Besson, délégué syndical FO élu au CE , on leur a demandé de faire des semaines de 42 heures, de venir travailler les samedis et là tout à coup, ils viennent annoncer qu'on ferme !". L'entreprise a un bon niveau d'activité d'où l'incompréhension générale.

La direction invoque la nécessité de "sauvegarder sa compétitivité".. Elle propose des reclassements dans les autres usines du groupe ( à Limoges, Noyen, Vesoul ou Criquebeuf) ou des primes de licenciement dérisoires.

Inacceptable pour ces salariés qui sont pressurés depuis des années : une grève avait déjà eu lieu au printemps alors que la direction leur demandait des cadences infernales :  passer de 7 à 11 matelas par heure !

Rejoints par les salariés de l'entreprise voisine, ils ont défilé dans les rues de Langeac à l'appel des syndicats FO et CGT, rejoints par les salariés des sous-traitants : Chopy, Asti, les ateliers Langeadois ... La population Langeadoise, les commerçants et les élus du territoire s'étaient aussi mobilisés.

Une catastrophe économique dans un territoire où sévit déjà un chômage important et où la réindustrialisation du site s'avère très aléatoire.

Pour FO et la CGT l'objectif reste une solution industrielle sur le site garantissant tous les emplois. C'est ce qu'exprimeront les délégués syndicaux, lors des réunions organisées avec les pouvoirs publics et la direction.

Tag(s) : #Secteur privé, #licenciements, #manifestation, #mobilisation

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :