Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Emploi, temps de travail, respect du personnel : un accord de fin de conflit chez COPIREL
Emploi, temps de travail, respect du personnel : un accord de fin de conflit chez COPIRELEmploi, temps de travail, respect du personnel : un accord de fin de conflit chez COPIREL

Après 4 jours de grève ininterrompus, le conflit dans l’usine COPIREL de Mazeyrat d'Allier s’est finalement terminé par un protocole d’accord signé par les délégués syndicaux FO et CGT et la direction représentée par le Directeur du site, Mr MATEO ainsi que Mr CASTAINGS, du Comité de direction du groupe.

Déjà, dans la journée de mardi, l’arrivée du responsable national a permis de commencer à ouvrir les discussions puisque finalement la présence des représentants des Unions Départementales FO et CGT a été acceptée aux côtés de la délégation intersyndicale de l’usine, ce qui était une exigence des grévistes, non négociable.

Mais les pourparlers ont traîné en longueur. Si la direction a bien voulu reconnaître dès le départ des « dysfonctionnements » dans le management, il a fallu plus de 4 heures de discussion pour que des engagements précis soient finalement couchés sur le papier  le mardi 17 avril à 21h30.

Des premiers points d’accord ont pu vu le jour, notamment :

  • La mise en place d’un comité de suivi pendant 3 mois sur les relations de travail composé de représentants syndicaux et de la direction dont un responsable national du groupe. Les salariés pourront faire remonter tous les problèmes auprès de leurs représentants syndicaux.
  • Une régulation de la production pour éviter le recours aux semaines de 45 h comme cela avait été le cas lors de l’été 2018

Par contre plusieurs points de désaccord subsistaient :

  •  un paragraphe sur « l’évaluation de la performance » des salariés,
  •  le paiement des jours de grève, puisque aucune autre discussion n’était possible autre que la ponction de jours de congés ou d’heures sur le crédit d’heures. Comme si les salariés en grève se considéraient en repos ou en vacances !

Très logiquement la grève a été reconduite le mercredi matin à 7 h avec demande de rediscuter sur ces deux points. Pour des raisons incompréhensibles, la direction n’a pas ouvert de nouveaux pourparlers avant 10h15, mais ceux-ci ont été fructueux.

Il a été convenu à contrario de l’écriture originale que les litiges concernant les exigences de performance seraient examinés par le  comité de suivi.

Quant aux jours de grève, un accord sur les modalités de retrait de salaire a pu être trouvé.

Enfin, les inquiétudes sur l’avenir du site de Langeac ont été discutées. Sur ce point là, la direction a accepté de faire figurer dans le protocole qu’elle faisait tout pour le maintenir.

Les avancées qui ont pu être actées dans l’accord  sont le fruit de la détermination et de la solidarité sans faille des salariés, dans l’unité avec leurs organisations syndicales !

Le mouvement de grève a été levé mercredi en début d’après-midi mais pour tous les salariés, une certitude demeure : il faut continuer à faire bloc pour être entendus et respectés.

Tag(s) : #grèves et manifs, #Secteur privé

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :