Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

500 retraités devant la préfecture rejoints par des personnels d’EHPAD
500 retraités devant la préfecture rejoints par des personnels d’EHPAD
500 retraités devant la préfecture rejoints par des personnels d’EHPAD
500 retraités devant la préfecture rejoints par des personnels d’EHPAD
500 retraités devant la préfecture rejoints par des personnels d’EHPAD
500 retraités devant la préfecture rejoints par des personnels d’EHPAD
500 retraités devant la préfecture rejoints par des personnels d’EHPAD
500 retraités devant la préfecture rejoints par des personnels d’EHPAD
500 retraités devant la préfecture rejoints par des personnels d’EHPAD

C’est sous une pluie soutenue que se sont rassemblés ce jeudi 15 mars 2018, devant la Préfecture du Puy-en-Velay, 500 retraités à l’appel de leurs structures syndicales FO, CGT, FSU, Solidaires, CGC et CFTC rejoints par les personnels de EHPAD pour s’opposer aux nouvelles mesures prises par le gouvernement, mesures qui conduisent à la baisse des pensions et donc du pouvoir d’achat des retraités et qui finissent de dégrader les conditions de travail des personnels des EHPAD malgré les effets d’annonce gouvernementale, disant prendre en compte le problème.

Le secrétaire départemental des retraités FO, Joseph Déléage a pris la parole pour dénoncer les attaques du gouvernement Macron : démolition des acquis sociaux, en terme de retraite et assurance maladie,  report de plus en plus tard de l’âge de départ à la retraite, augmentation du nombre de trimestres cotisés.

L’ augmentation de la CSG  de 1,7% est la dernière provocation en date (un impôt et non, une cotisation solidaire)qui  entraîne une baisse des pensions des retraités, jusqu’aux pensionnés pour invalidité qui ont été ponctionnés sans état d’âme de la part des autorités.

Joseph Déléage, au nom de l’UDR FO 43, a rappelé que le « social ne pouvait pas être considérée comme une variable d’ajustement » ; ajoutant que la manière méprisante avec laquelle les personnels et patients des maisons de retraite, des EHPA étaient traités, était parfaitement inadmissible. Il a indiqué que les retraités qui ont travaillé toute leur vie, ont gagné le droit de continuer à vivre et à se soigner dignement, selon le principe de la Sécu : « on cotise selon ses moyens et on reçoit selon ses besoins ».

Face à la volonté de destruction programmée des services publics, Joseph Déléage a appelé tous les retraités du département à se joindre à l’appel à la GREVE du 22 mars 2018 (à 10H 30, place Cadelade) pour la défense des 3 versants de la Fonction publique (d’Etat, hospitalière et territoriale).

 

Une délégation a été reçue par le Préfet à 11h.

Tag(s) : #retraités, #manifestation

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :