Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Depuis le début du conflit qui oppose le personnel et les organisations syndicales CGT, FO et FSU à leurs élus au Puy et l'agglomération, FORCE OUVRIERE a mis en avant le refus de l'augmentation du temps de travail.

Une dernière réunion de discussion s'est tenue le 29 janvier. Même si elles ont dû tenir compte de la mobilisation importante en revoyant leur copie à la baisse, les collectivités ont néanmoins présenté un ultime projet qui augmente toujours le temps de travail et rentre dans l'individualisation des rémunérations.

Pour FO, cela reste inacceptable. En toute logique, contrairement aux syndicats CGT et FSU, nos camarades n'ont donc pas signé l'accord.

Voici les explications diffusées aux agents :

LES 1572 HEURES SOLDENT LA FIN DE LA NEGOCIATION
 
Cher(e)s collègues,
 
L'équipe Force Ouvrière tient à remercier les agents qui se sont mobilisés tout au long de ce conflit social.
 
Grâce à vous, nous avons pu obtenir un certain nombre d'avancées par rapport au projet initial de la collectivité.
 
Toutefois, suite à la dernière réunion de négociation du 29 janvier 2018 provoquée par le Maire du Puy-en-Velay, certaines organisations syndicales ont fait le choix de valider la dernière proposition sur le temps de travail qui sera de 1572 heures. Soit 46 heures de travail supplémentaire.
 
Ainsi que les divers sujets abordés dans la dernière note de la collectivité en date du mois de décembre 2017 :
 
- Régime indemnitaire avec un CIA lié à la manière de servir et à l'absentéisme
- Stationnement pris en charge jusqu'au mois de septembre 2018. Au-delà ???
- Délai de prévenance de 15 jours (initialement d'un mois)
- Participation à la mutuelle prévoyance de 12 euros sous réserve de rejoindre le futur contrat groupe du centre de gestion
- Tickets restaurant refusés aux agents de la ville du Puy et du CCAS... 
 
Pour Force Ouvrière, ces propositions sont trop éloignées de nos revendications initiales.
 
Notre organisation s'inquiète de la mise en place de ce futur projet car la fusion a déjà fortement augmenté la charge de travail de l'ensemble des agents (missions supplémentaires, pénibilité...) alors que dans le même temps, aucun recrutement n'a été effectué.
 
Ce projet ne va pas résoudre le mal être au travail des agents qui se trouvent, pour beaucoup,déjà en flux tendu dans leur service.
 
Pour Force Ouvrière ce projet n'est pas acceptable !!!
Tag(s) : #Territoriaux

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :