Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une délégation du SNUDI FO a rencontré l’Inspecteur d’Académie.

Le SNUDI-FO a rappelé les raisons pour lesquels le syndicat est opposé non seulement au décret PEILLON et HAMON, mais désormais au décret BLANQUER qui les aggravent.

 

Il a rappelé l’attachement de FO au caractère républicain de l’Ecole et au statut national des personnels. Dès lors FO s’oppose à toute définition locale du temps scolaire, des horaires de travail et du calendrier scolaire.

 

Ce décret autorise toute dérèglementation et pourtant, nos collègues souhaitent très majoritairement revenir à la semaine de 4 jours, mais définie sur 36 semaines et en finir avec l’ingérence des municipalités dans le fonctionnement des écoles.

Ils exigent un calendrier scolaire national sur 36 semaines et s’inquiètent du projet d’arrêté qui pourrait l’ouvrir à 40 semaines.

 

Le SNUDI FO s’est inquiété du refus de l’IA de communiquer, la veille au CDEN, les demandes de dérogations et des restrictions annoncées par celui-ci.

 

 L’IA a donc tenu à préciser les choses. Il n’aurait fait pression sur aucune municipalité afin de limiter le nombre de demandes. (Ce n’est pas ce que nous rapportent les collègues).

Il serait actuellement saisi de 47 demandes pour septembre et y donnerait des suites favorables dès lors où la demande émanerait de la  mairie et des conseils d’école et que les changements d’horaire ne perturberaient pas les transports scolaires organisés par le conseil départemental. Il pense que plus d’une soixantaine de demandes seront faites pour septembre 2017.

 

Il a la conviction qu’en 2018 toutes les écoles fonctionneront à nouveau sur 4 jours. Il s’inquiète des conditions dans lesquels il va devoir préparer la rentrée.

On ne le lui fait pas dire! La dérèglementation voulue par les différents ministres amène à cette situation.

 

FO a rappelé les exigences et remis à l’IA plus  d’une soixantaine de motions d’école et l’appel commun avec le SNUipp FSU 43 sur cette plateforme revendicative  Pour le SNUDI FO cette mobilisation n’est qu’un début et ne doutons pas que dès la rentrée nous devrons nous réunir et nous mobiliser pour faire entendre et obtenir satisfaction.

 

…………………………..

Partager cet article

Repost 0