Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FORCE OUVRIERE : un premier mai 2017 pour les revendications et la solidarité internationaliste, dans l’indépendance syndicale

La commission  exécutive de l’Union Départementale FORCE OUVRIERE de la Haute-Loire réunie le 31/03/2017, se félicite de la réussite du mouvement de grève et de manifestation du 7 Mars 2017 à l’initiative des fédérations FO, CGT et Solidaires de la Santé et de l’Action Sociale, rejointe par de nombreuses fédérations du secteur public et de la protection sociale. Il s’agissait de revendiquer notamment l’arrêt des suppressions d’emplois  et l’abrogation de la loi Touraine qui met en place la désertification médicale avec les Groupements Hospitaliers de Territoire.

35000 manifestants à Paris : c’est un avertissement au gouvernement au pouvoir et aux futurs. Les syndicats dignes de ce nom ne laisseront pas remettre en cause leurs droits collectifs. Les salariés ne se résigneront  pas quel que soit l’issue des élections. Les différentes mobilisations sur le bassin du Puy telles que récemment la grève chez FAREVA ou la manifestation pour la défense du centre de finances Public de Vorey confirment  nos positions.

La CE apporte son soutien indéfectible aux camarades, et aux travailleurs de la Guyane en grève générale pour leurs revendications légitimes, seul moyen de faire entendre leurs revendications.

Les 3 précédentes années,  l’Union Départementale FO 43 a participé à des manifestations communes dans le département avec la CGT, la FSU et Solidaires pour s’opposer à la politique économique du gouvernement  prise en application des directives de la troïka : Fonds Monétaire International, Banque centrale Européenne, Union Européenne.

Pour FORCE OUVRIERE, en 2017, toutes les revendications restent d’actualité.

Nous continuons à combattre  la loi Macron qui élargit le travail du Dimanche, facilité les licenciements, remet en cause les prud’hommes

Nous refusons toujours le pacte de responsabilité qui organise l’austérité sur les salaires, les retraites, les minimas sociaux, qui  réduit les services publics  et fait 30 milliards de cadeaux au patronat… 

Nous restons opposés à la réforme territoriale qui éloigne les centres de décisions des citoyens avec les grandes régions, et qui organise les suppressions d’emplois publics.

Nous demeurons partisans de  l’abrogation de la loi El Khomri qui remet en cause la hiérarchie des normes en privilégiant l’accord d’entreprise par rapport au Code du Travail et aux conventions collectives.

Nous continuons à revendiquer l’augmentation générale des salaires et le retour à la retraite à 60 ans à taux plein, la défense de la Sécurité Sociale !

Le 1er Mai est la journée internationale de revendications et de luttes syndicales. Nous réaffirmons notre attachement  à notre indépendance.

FO ne donne pas et ne donnera pas de consignes de vote aux prochaines élections comme à son habitude, nous sommes un syndicat pas un parti politique.  Nous rappellerons également que notre conception et notre pratique de l’internationalisme et de la solidarité interdisent toute discrimination, tout racisme, xénophobie.

Sur ces bases revendicatives, pour FORCE OUVRIERE, le 1er Mai peut faire l’objet de démarches syndicales communes. Mais seulement sur ces bases.

L’Union Départementale FO appelle les salariés, retraités, chômeurs  à se préparer d’ores et déjà à se mobiliser le 1er mai dans l’indépendance syndicale, pour la solidarité entre tous les salariés et pour leurs légitimes revendications.

Tag(s) : #1er mai

Partager cet article

Repost 0