Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CONGRES FO : revendication, action commune et indépendance syndicale au centre des débats
Jeudi 10 novembre se tenait au centre sportif de Saint Germain Laprade le congrès de l'Union Départementale des syndicats FO de la Haute-Loire.

Ce sont plus de 300 délégués venus de tout le département qui se sont rassemblés pour la journée afin de débattre des orientations et de ré-élire leurs instances départementales. Michèle BIAGGI, secrétaire confédérale, représentait  la confédération. Des invités représentant  20 unions départementales et 6 fédérations nationales avaient tenu à être présents pour marquer leur solidarité avec les militants de la Haute-Loire . C'est une première, l'Union Départementale FO avait aussi invité à participer aux débats ses homologues de la CGT et la FSU :"C'est naturel après les mois de combat commun contre la loi travail. "

Denis BARTHELEMY, membre du bureau de l'Union Départementale qui quittait ses fonctions, présidait le congrès.

Le complément au  rapport  d'activité revenait d'ailleurs sur cette mobilisation importante et sur le rôle joué par FORCE OUVRIERE pour que l'action commune s'organise autour de l'exigence du retrait puis de l'abrogation de la loi travail.

Ce sont 19 intervenants des syndicats de base qui se sont succédés à la tribune, illustrant dans leurs propos la réalité de l'action syndicale dans tous les secteurs d'activité : combat contre le travail du dimanche, refus de l'évaluation-individualisation dans l'enseignement, défense des centres des finances publiques ou des bureaux de poste, augmentation des salaires, défense des conventions collectives dans le secteur médico-social, préservation des régimes indemnitaires et des régimes de travail dans les collectivités locales...

Dans toutes les interventions, un même souci, organiser l'action commune pour gagner sur les revendications.

Plusieurs intervenants des hôpitaux se sont exprimés face à la mise en place des Groupements Hospitaliers de Territoire qui organisent le désert hospitalier, touchant également le secteur de la santé privée via les Groupements de Coopération Sanitaire. La réussite de la récente journée de grève et de manifestation le 8 novembre  n'y était pas pour rien.

"Pour toute réponse, la ministre de la Santé nous propose de discuter sur la qualité de vie au travail. Quel mépris ! C'est pour cela que notre fédération FO propose de monter d'un cran dans la mobilisation en organisant une manifestation nationale!" a affirmé une déléguée de l'EHPAD de Saugues.

Cette perspective a été ovationnée par la salle et la résolution adoptée dans l'après midi résumait l'état d'esprit des délégués :

" Le Congrès se félicite qu’après des mois de mobilisation pour le retrait de la loi travail, et malgré son adoption dans les conditions les plus antidémocratiques qui soient, le combat revendicatif continue et s’amplifie dans de nombreux secteurs professionnels, la plupart du temps dans l’action commune, par des appels à la grève et à la manifestation.

Fidèle à ses principes, FO ne donnera aucune consigne de vote à l’occasion des diverses élections politiques, en particulier pour les premier et deuxième tour des élections présidentielles 2017.

Le congrès appelle à poursuivre  dans les prochains mois l’action revendicative en toute indépendance. Considérant que les revendications les travailleurs du privé comme du public sont communes, il mettra en avant et soutiendra toute initiative, au plan départemental comme national, permettant que se réalise de façon la plus large le rapport de forces au plan interprofessionnel."

Cette même résolution s'inquiète de la situation du chômage dans le département avec 16 000 chômeurs inscrits à Pole Emploi et les difficultés industrielles qui touchent de nombreux secteurs, notamment l’industrie textile ou celle des matériaux de construction en Haute-Loire (CERABATI, BOUYER LEROUX…) appelant "face au manque de soutien des pouvoirs publics," à "une véritable politique industrielle créatrice d’emplois et défendant l’industrie".

De même, le congrès a estimé que "L’augmentation du pouvoir d’achat demeure la revendication prioritaire et immédiate pour les travailleurs.

La Haute Loire est un des cinq départements de France avec les salaires les plus bas. En 2013 le revenu salarial moyen pour un salarié à temps plein était de 27866 € brut . C’est 20% de moins que la moyenne nationale !"

Autre sujet de satisfaction pour FORCE OUVRIERE, la progression de 10 % du nombre d'adhérents de 2012 à 2015.

Les instances syndicales ont été ré-élues avec un bureau d'Union Départementale rajeuni :

Secrétaire Général : Pascal SAMOUTH

Secrétaire Général Adjoint : Roland THONNAT

Trésorière : Michelle LEYRE

Trésorier Adjoint : Antonio LOUREIRO

Secrétaires : Alexis RAFFIER - Emilien CHAUTARD - Séverine RIGOUX - Agnès CHICHEREAU - Christophe EXBRAYAT - Lionel MARTIN

En conclusion des travaux, Michèle BIAGGI est intervenue pour apporter le salut de Jean Claude MAILLY aux congressistes. Elle a notamment rappelé la position d'indépendance de la confédération vis à vis des élections "présidentielles et législatives" a-t-elle tenu à préciser.

Elle a insisté sur la nécessité du développement syndical, clé de la réussite de l'action revendicative. Dans ce cadre là, comme cela avait été souligné dans plusieurs interventions, elle a appelé à la réussite des élections dans les Très Petites Entreprises: "Si chaque militant s'y met, nous pouvons conforter notre place pour négocier les conventions collectives et être présents dans les conseils de prud'homme".

C'est au chant de l'Internationale que les délégués ont conclu leur congrès.

Résolution adoptée à l'unanimité

Tag(s) : #Vie de l'Union Départementale

Partager cet article

Repost 0