Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

49-3, ON EST TOUJOURS LA ! RETRAIT DU PROJET DE LOI !

Une nouvelle fois, les salariés de la Haute-Loire ont répondu de façon significative à l'appel à la grève et à manifester lancé par les organisations syndicales ce mardi 17 mai.

Des débrayages ont eu lieu dans nombre d'entreprises et si tous les grévistes n'étaient pas tous présents à 10h30 à la Place Cadelade, ce sont quand même 2000 manifestants qui ont battu le pavé ponot.

Dans une ambiance bon enfant, le cortège est allé jusqu'au MEDEF : "ce sont les grands patrons qui sont à l'origine de la loi. Aujourd'hui ils font semblant de crier parce que le gouvernement a modifié à la marge son projet de loi; mais il faut dire qu'ils ont tellement l'habitude qu'il leur donne tout ce qu'ils demandent..."

Bien entendu, le recours au 49-3 a été vécu comme une provocation : "c'est du mépris pour les millions qui ont manifesté et fait grève, du mépris pour la majorité de la population qui est contre le projet de loi, du mépris pour les députés qui ont interdiction de discuter" indiquait Pascal SAMOUTH dans son intervention de clôture devant la Préfecture, pour FORCE OUVRIERE.

Les salariés su service public n'étaient pas en reste. Ainsi mardi matin, une assemblée générale d'enseignants du premier degré s'était tenue. Elle a décidé d'appeler à la grève le 19 mai et de convoquer une nouvelle assemblée de grévistes ce jour là, pour discuter de la reconduction. Des tournées d'écoles seront organisées pour ce faire.

« Mes chers Camarades,

En utilisant le 49-3, le gouvernement a fait un acte de MEPRIS,

MEPRIS pour les millions que nous sommes depuis des mois, mobilisés ; mobilisés contre cette loi inique, mobilisés contre cette loi qui veut nous ramener au XIXème siècle ;

MEPRIS pour la majorité de la population qui nous soutient, des salariés des petites entreprises qui ne peuvent pas être là et ceux qui disent qu’ils sont avec nous et bien plus encore ;

MEPRIS y compris contre les députés de sa propre majorité qui voudraient eux aussi s’opposer à la loi.

Alors, mes Camarades, face au MEPRIS, nous sommes aujourd’hui encore dans la rue, dans la rue nous resterons, à organiser la grève tant que cette loi sera là. Parce que nous sommes dans notre bon droit de vouloir défendre notre Code du travail.

Et, nous savons bien que cette loi, c’est même un projet de société. Tous nos acquis collectifs, les statuts de la fonction publique, les services publics, eh bien, mes Camarades, lorsque l’on met l’individualisation dans les rapports dans les entreprises privées, c’est l’individualisation partout qu’on veut nous mettre. C’est la Sécurité sociale que l’on remet en cause, ce sont les services publics, ce sont les statuts.

Alors là, nous sommes tous ENSEMBLE du public et du privé par milliers encore et en grève dans les entreprises pour dire : NOUS REFUSONS et NOUS VOULONS LE RETRAIT PUR ET SIMPLE.

Il y aura d’autres initiatives. Dès maintenant, pour les préparer, des Assemblées générales ont commencé à se tenir, CONTINUEZ à discuter, à discuter avec vos collègues de travail. Si la grève n’est pas totale, elle le sera jeudi parce que nos camarades des raffineries sont entrés dans la grève, parce que nos camarades routiers sont entrés dans la grève, parce que nos camarades de la SNCF sont entrés dans la grève !

Alors, nous aussi, préparons les conditions de la VICTOIRE et puis, si ça ne suffit pas, mes Camarades, par milliers et par millions, nous monterons à Paris. On ira le dire à ce gouvernement pourri, « retire ta loi », dans une grande manifestation nationale, TOUS ENSEMBLE !

Le combat ne fait que commencer, face à ce gouvernement de minables qui ne sait rien faire d’autre que nous MEPRISER. Ils ont abattu leurs dernières cartes avec le 49-3. Nous, nous avons encore la carte de la GREVE ! Nous allons l’utiliser, et mes Camarades, TOUS ENSEMBLE, nous allons GAGNER ! ».

Tag(s) : #manifestation

Partager cet article

Repost 0