Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le bureau confédéral de FORCE OUVRIERE réagit aux propos du patron du MEDEF

Pierre Gattaz, Président du MEDEF, donne ce lundi 11 avril une interview au Figaro à propos de la loi El Khomri. Il déclare sans ambage : "Tant qu’on aura des syn­dicats, comme la CGT et FO, politisés et obnubilés par la lut­te des classes, on ne s’en sortira pas."

Le patron des patrons se fait même menaçant sur la suite de la négociation sur l'assurance chômage : "Pour négocier, il faut avoir des partenai­res qui partagent le même objectif, mais ce n’est pas le cas de tous. J’en­tends que les salariés sont de «la chair à patrons» ou que les employeurs ne pensent qu’à licencier. C’est une honte. Notre obsession c’est de recruter, pas de se séparer de nos salariés.

Si certains syndicats ne sortent pas de cette vision caricaturale de l’entreprise, nous ne pourrons qu’en ti­rer les conséquences."

Voici la réaction du bureau confédéral de Force Ouvrière :

"Alors que la détermination du mouvement pour le retrait du projet de loi travail ne faiblit pas et dans la perspective de la journée de grève et manifestations du 28 avril, le Bureau Confédéral de FORCE OUVRIERE attire solennellement l’attention du Medef et de son président caricatural d’une conception des rapports sociaux oscillant entre l’anti-syndicalisme primaire et le corporatisme du milieu du 20ème siècle.

Ne supportant pas l’élargissement de l’implantation syndicale et ne comprenant que les syndicats d’accord avec sa propre vision des choses, le président du Medef veut choisir ses interlocuteurs et se veut menaçant sur l’avenir de la négociation Assurance chômage.

Pour le Bureau Confédéral de FORCE OUVRIERE de telles déclarations, en lien avec la question de la représentativité patronale, sont démocratiquement irresponsables."

Tag(s) : #Déclarations et communiqués FO

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :