Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les personnels hospitaliers et territoriaux FO en congrès : développement syndical et construction du rapport de forces au cœur des débats

Le groupement départemental des Services Publics et de Santé FO a tenu son congrès le mardi 8 décembre, dans les locaux de l’Union Départementale au Puy, avenue de Saint Flory. 80 personnels des établissements de santé publics et privés, des collectivités locales avaient fait le déplacement pour l’occasion. C’est donc devant une salle comble et attentive que Marie Christine Echaubard a présenté son rapport d’activité.

La santé des syndicats FO est bonne dans ces secteurs d’activité puisque c’est une progression de 20% du nombre des adhérents qui a été enregistrée sur les 3 dernières années.

Mais pour FO l’heure est pour autant à la mobilisation : « Personne ne peut nier l’efficacité des services publics et de leurs agents dans les heures qui ont suivi les tragiques attentats du 13 novembre », indiquait Marie Christine Echaubard. « Et que constatons nous ? Un double langage du gouvernement ! Dans la Haute Loire, plusieurs établissements font face à des mesures d’économies imposées et à des suppressions de postes demandées par l’Agence Régionale de Santé :au Puy 39 au CH Emile Roux et 10 au CH Sainte Marie, 23 à Brioude, 13 à Langeac, 11 à Craponne… ».

Même son de cloche chez les Territoriaux où Christophe Teyssoneyre indiquait les conséquences du Pacte de responsabilité et de la loi Notré : « Fusion de collectivités, disparition de syndicats intercommunaux, budgets restreints : notre syndicat est sur le pied de guerre pour défendre les emplois et les acquis locaux que les agents ont obtenu. Nous savons bien que ces réorganisations sont toujours le prétexte à raboter nos droits. »

Quant aux personnels de la Santé Privée la détermination est la même puisque outre les mesures de rationnement budgétaire, les personnels subissent aussi toutes les contre réformes du secteur privé : retraite complémentaire à 63 ans, remise en cause du Code du Travail…

Tous les intervenants qui se sont succédés à la tribune sont donc allés dans le même sens et la résolution adoptée a réaffirmé sa volonté de combattre les contre réformes qui se succèdent : RGPP, MAP, loi HPST, loi Touraine, loi Notré… et de revendiquer en terme de salaire, d’emploi, de retraite et de protection sociale collective. Pour aboutir, le congrès a considéré « que le recours à la grève interprofessionnelle est plus que jamais d’actualité. Construire le rapport de force à même de faire reculer le gouvernement et le patronat est donc indispensable ».

Pour l’Union Départementale FO, Pascal SAMOUTH a rappelé que FORCE OUVRIERE répète depuis des mois que l’austérité est suicidaire socialement, économiquement et démocratiquement. « Le gouvernements qui se succèdent mènent une même politique de restriction de nos droits et même de nos libertés. Ils cèdent par contre à toutes les revendications du patronat. Il appartient au mouvement syndical, et au premier chef à FORCE OUVRIERE de prendre ses responsabilités pour la défense de nos conquêtes sociales.

C’est pour cela que nous menons une large campagne d’information pour construire le rapport de forces par la grève interprofessionnelle. »

Didier BERNUS, Secrétaire Général de Fédération des Services Publics et de Santé FORCE OUVRIERE avait fait le déplacement jusqu’au Puy en Velay pour présider le Congrès. Il a tenu dans son intervention à féliciter l’équipe pour son travail de développement, soulignant que les adhésions à FORCE OUVRIERE progressaient aussi dans toute la France.

« Notre force c’est notre indépendance. Je ne vous dirai pas ce que vous devez faire dimanche prochain mais par contre je vous affirme que nous maintenons intégralement nos revendications au premier rang desquelles celle d’une augmentation de la valeur du point d’indice de 10%. Si nous avons refusé de signer le protocole d’accord PPCR c’est justement parce qu’il ne contient aucune vraie mesure d’amélioration de carrière ou du pouvoir d’achat. »

Marie Christine Echaubard, qui a fait valoir ses droits légitimes à la retraite ne se représentait pas, c’est donc Bernadette TAVERNIER, de l’Hôpital Sainte Marie qui lui succède, secondée par Emilien CHAUTARD de l’Hôpital de Craponne et Stéphanie MERTZ de la Communauté d’Agglomération.

Et le congrès s’est naturellement terminé sur des témoignages d’amitiés pour Marie Christine ECHAUBARD, rendus par ses camarades attestant de la reconnaissance pour sa ténacité à construire FORCE OUVRIERE dans le département pendant ces longues années.

L'album photo du congrès, de A à Z
L'album photo du congrès, de A à Z
L'album photo du congrès, de A à Z
L'album photo du congrès, de A à Z
L'album photo du congrès, de A à Z
L'album photo du congrès, de A à Z
L'album photo du congrès, de A à Z
L'album photo du congrès, de A à Z
L'album photo du congrès, de A à Z
L'album photo du congrès, de A à Z
L'album photo du congrès, de A à Z
L'album photo du congrès, de A à Z
L'album photo du congrès, de A à Z
L'album photo du congrès, de A à Z
L'album photo du congrès, de A à Z
L'album photo du congrès, de A à Z
L'album photo du congrès, de A à Z
L'album photo du congrès, de A à Z
L'album photo du congrès, de A à Z
L'album photo du congrès, de A à Z
L'album photo du congrès, de A à Z
L'album photo du congrès, de A à Z
L'album photo du congrès, de A à Z
L'album photo du congrès, de A à Z
L'album photo du congrès, de A à Z
L'album photo du congrès, de A à Z
L'album photo du congrès, de A à Z
L'album photo du congrès, de A à Z

L'album photo du congrès, de A à Z

Tag(s) : #Service Public, #Vie de l'Union Départementale

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :