Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FO au maire de Brioude : NON à toute fusion des écoles publiques

Une délégation de l’Union Départementale FO de la Haute-Loire, à laquelle participaient des représentants du syndicat FO des enseignants du 1er degré (SNUDI FO) et du syndicat FO des personnels territoriaux a été reçue à sa demande par le maire de BRIOUDE sur le problème de la « restructuration des écoles de BRIOUDE ».

En effet, lors d’une réunion co-organisée par l’administration de l’Education Nationale et le Maire de BRIOUDE, il a été fait état des intentions de regrouper les écoles publiques de la ville, l’inspecteur allant même jusqu’à évoquer la fermeture de 5 écoles sur les 6 que compte la commune.

Pour ces protagonistes tous les scénarii sont possibles : 1 seule école, 1 école élémentaire et 1 école primaire, 3 écoles suivant les cycles,…

L’Union départementale FO a indiqué que ce dossier brivadois avait une valeur de test. Considérer les enfants à l’échelle d’une commune et non établissement par établissement constituerait une première qui ferait immanquablement tâche d’huile. L’UD FO a également indiqué son inquiétude quant aux tentatives de convention élus/rectorat impulsée par l’Inspecteur d’Académie, qui tente de confier aux maires la tâche d’effectuer des regroupements d’écoles en échange d’une supposée atténuation des suppressions d’emplois.

FO a rappelé que tout regroupement d’écoles aboutit à mutualiser les effectifs et à fermer des postes d’enseignants à Brioude comme ailleurs. FO a indiqué également qu’elle souhaitait conserver tous les emplois de personnels territoriaux permanents ou contractuels. Les personnels sont attachés aux petites structures de proximité.

La délégation FO a remis au maire, un document très précis sur l’évolution des effectifs à BRIOUDE qui ne chutent pas et sur les conséquences des différents scénarii sur les postes. Tout autre scénario que le statu quo aboutirait à la suppression de 2 ou 3 classes minimum. Elle a également remis copie de la lettre adressée par l’Inspecteur d’Académie au SNUDI FO, dans lequel celui-ci confirme qu’il considère que Brioude est surdotée en postes et que des suppressions d’emplois sont envisagées. L’inspecteur d’académie ne donne d’ailleurs aucun engagement de quelque nature que se soit.

Le Maire de BRIOUDE a indiqué qu’à ce stade une réflexion est engagée mais que la page serait blanche et que rien ne serait fait. Pour la mairie, il s’agirait de savoir où elle doit faire des investissements. L’offre scolaire des écoles publiques doit s’améliorer en termes de locaux.

C’est pourquoi FO a rappellé les revendications portées en commun par les syndicats enseignants SNUDI FO, SNUipp-FSU, SE Unsa, SUD Education et pour les territoriaux FO et CGT Territoriaux :

  • Pour le maintien des 6 écoles publiques de BRIOUDE avec les 6 directeurs et l’ensemble des postes de personnels enseignants et territoriaux et personnels contractuels dont ils demandent la titularisation
  • Pour le rattachement des écoles de Brioude à l'antenne de Brioude du RASED et pour ses conséquences (création de poste et/ou redécoupage)
  • Contre toute règle locale aboutissant à globaliser les effectifs sur la commune et à ne pas comptabiliser des enfants qui sont bien présents dans les écoles. (Ils demandent d’ailleurs la prise en compte des enfants de CLIS dans les effectifs des écoles.)
  • Pour la prise en compte des enfants de 2 ans dans les effectifs
  • Pour la réouverture du poste de l’école publique Jules Ferry qui comptera 109 élèves pour 4 classes à la rentrée.

L’Union Départementale FO et les syndicats FO concernés mettent en garde le Mairie , d’autant plus que le soir même, en recevant les parents d’élèves, la elle a tenu un tout autre discours : FORCE OUVRIERE sera aux côté des personnels pour empêcher tout projet destructeur de l’Ecole Publique à BRIOUDE.

Tag(s) : #enseignement

Partager cet article

Repost 0