Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Peut-on revendiquer des augmentations de salaires  sans exiger l’arrêt du plan d’austérité gouvernemental?

Un appel commun à la grève circule dans le département sans le sigle FO. Ce n’est pas une volonté délibérée de notre part.

Nous avons participé aux discussions intersyndicales pour sa rédaction en acceptant beaucoup de compromis. L’UNSA refusait tout chiffrage des augmentations de salaires. Nous avons accepté de nous contenter de revendiquer le « rattrapage du pouvoir d’achat » (il est précisé dans le tract que les fonctionnaires ont perdu 8% de pouvoir d’achat depuis 2010).

L’UNSA a refusé également de faire figurer le mot « pacte » dans le tract (normal, elle soutient le pacte de responsabilité, comme la CFDT), nous avons accepté de parler du « plan d’austérité imposé par le gouvernement Valls et négocié avec le MEDEF ».

Mais nous avions proposé une simple phrase ensuite «elles en exigent l’arrêt immédiat ».

La CGT, qui rédigeait le tract, nous a fait savoir le 30 avril à 10h21 qu’elle était d’accord avec cette formule puis à 17h que, « après discussion avec les organisations syndicales » (notamment l’UNSA) elle la retirait. Ce n’est pas un détail !

FORCE OUVRIERE appellera donc à la grève et à la manifestation le 15 mai pour les revendications et pour l’arrêt du plan d’austérité.

Nous ne serons pas seuls.

Le 18 mars et le 1er mai nous avons manifesté ensemble avec la CGT, Solidaires et la FSU contre le pacte de responsabilité. Cette position est reprise dans les préavis de grève déposés par ces mêmes organisations.

Et le 15 mai les milliers de fonctionnaires qui seront en grève exigeront des augmentations de salaires, ce qui signifie bien l’arrêt du plan d’austérité.

Nous serons avec eux pour écarter les manœuvres de division de quelques pseudo-syndicalistes qui n’ont qu’un but : protéger le gouvernement.

Tag(s) : #Faits et arguments

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :